Articles

In memoriam Jean Valleix

 

Né à Chartres en 1928, notre confrère Jean Valleix est décédé d’un arrêt cardiaque en son domicile le 2 juin 2014.
Après des études de Droit et à l’institut d’Etudes Politiques, sa vie toute entière fut consacrée à la politique. Remarqué par Jacques Chaban-Delmas, il entra comme chargé de mission au cabinet du maire de Bordeaux dès 1957. Dix ans plus tard, il fut élu député UDR de la première circonscription de la Gironde, poste auquel les électeurs le maintinrent jusqu’à son départ volontaire en 2002 à l’âge de 74 ans.
Ce retrait de la vie politique active était prévisible : n’avait-il pas abandonné l’année précédente après trois mandats successifs son autre fonction édilitaire, celle du maire du Bouscat, dont il assumait la responsabilité depuis 1983. Très impliqué dans la vie parlementaire, il avait été mandaté à plusieurs reprises par ses pairs pour présider des délégations au Conseil de l’Europe, contribuant ainsi à la formation de la Communauté. Cela dit, cet européen convaincu resta jusqu’à la fin un authentique gaulliste, plus proche de Philippe Seguin que de Jacques Chirac.
Le retrait de la vie politique en 2002 ouvrait une nouvelle période dans sa vie, tout aussi riche que la précédente. Il put enfin consacrer son temps à ce qui lui était le plus cher : sa famille, et singulièrement son épouse Francine avec qui il partageait une passion pour la musique, qui les avait conduits à fonder l’Académie Bach dont les concerts sont devenus un des évènements de la vie culturelle bordelaise.
Cette intérêt pour tout ce qui peut contribuer à élever l’Homme ne pouvait que le conduire à l’Académie Montesquieu où il fut reçu en 2004. Très présent à nos séances, il en suivait les travaux avec attention. Son expérience du monde, sa fréquentation de ceux qui firent l’Histoire pendant près d’un demi-siècle, sa pondération et sa finesse donnaient à son discours un poids que renforçait la mesure du propos. Tout cela prenait appui sur une foi profonde et discrète dont il ne faisait état qu’en privé et avec ses intimes.
La mort nous prive aujourd’hui d’un homme de bien dont l’élégance naturelle et la distinction allaient de pair avec la fermeté des convictions.
Christian Taillard
Président de l’Académie Montesquieu

 

Allocution du Professeur Jean Claude Chantre, à l’occasion des obsèques de Jean Valleix le 4 juin 2014

(Cliquer sur le lien ci-dessous)

Pofesseur JC Chantre PDF